Le projet Co-FormER s’inspire d’une approche innovante menée à l’Université Fédérale du Paranà (Brésil), pour l’insertion des personnes migrantes par la formation universitaire (lien). Le partage d’expérience sur ce sujet a bénéficié du partenariat existant depuis de longues années entre la section FLE (Français langue étrangère) de l’UFR LLASIC, le Laboratoire de Linguistique et Didactique des Langues Etrangères et Maternelles (Lidilem), et l’université de Curitiba au Paranà. La mise en place d’une structure d’intégration similaire au sein de la Communauté Université Grenoble Alpes offre une opportunité de réponse à une problématique actuelle en France, et plus largement en Europe (cadre du projet EUCRITE, voir ci-dessous).
 
Le projet Co-FormER fédère les actions déjà en cours et mutualise les compétences de différentes composantes à différents niveaux (composantes, enseignant- chercheur.ses, étudiant.es). L’approche de co-formation, basée sur l’intégration de la formation des apprenants au cœur de la formation des étudiants des différentes composantes, constitue en soi une innovation. Elle se fonde sur la réciprocité des échanges et des efforts de formation. La personne réfugiée se situe au cœur d’une action de formation dont elle bénéficie, et à laquelle elle apporte son concours.

Ce projet se situe dans une démarche plus globale (locale, nationale et internationale) de mise en place d’une politique d’accueil des réfugiés au sein de l’Université. Un groupe de travail « réfugiés », coordonné par la Communauté Université Grenoble Alpes (ComUE), existe sur le campus depuis trois ans et réunit des référents de l’ensemble des établissements. Par ailleurs, ce projet complète et s’associe au dispositif DU Passerelle mis en place par le CUEF qui permet à des migrants de s’insérer dans des formations de Français (mais en nombre limité). A l’initiative des Relations Internationales de la ComUE, un guide à destination des publics réfugiés et demandeurs d'asile a été édité pour l'accueil au sein des universités grenobloises. Il a été traduit en 4 langues.
logo EUCRITE
La ComUE est impliquée dans le projet européen EUCRITE (European Centre for Refugee Integration in Higher Education) qui veille sur les pratiques d’accueil des personnes réfugiées (étudiants et académiques) dans les universités à l’échelle de l’Europe. La mise en place du dispositif de formations proposé dans le projet Co-FormER entre explicitement dans le cadre de ce projet européen.

Le projet Co-FormER entre aussi dans le cadre du réseau MEnS (Migrants dans l’Enseignement Supérieur) , tout en impliquant un public plus large que les seuls étudiants. Le partenariat établi avec plusieurs associations d’aide aux réfugiés (voir la rubrique "partenaires") permet d’ancrer ce projet dans les démarches citoyennes locales actuellement à l’œuvre, et de rester au plus proche des besoins.

Co-formER est un projet développé par une équipe d'enseignants-chercheurs, chercheurs, étudiants du campus de Grenoble en partenariat avec les services Relations Internationales des établissements de la ComUE, et en particulier le « groupe réfugiés » et plusieurs composantes d'enseignement : Informatique, Mathématiques et Mathématiques Appliquées IM2AG, Institut national supérieur du professorat et de l'éducation INSPÉ,Langage, lettres, arts du spectacle, information et communication, journalisme LLASIC, Arts et sciences humaines ARSH, Faculté de Droit, Faculté d'économie de Grenoble FEG.

Le projet est soutenu par l'IDEX, Appel à projet "RAYONNEMENT SOCIAL ET CULTUREL 2019-2020" de la COMUE UGA